Espace membres
Login
Pass
Les annuaires de France nuisibles
Accueil / Lutte

Méthodes et techniques pour une lutte efficace contre les termites.

Compte tenu de la biologie et du comportement social des termites, seuls les professionnels confirmés sont en mesure d'assurer une lutte durable et efficace.

En effet, le choix des produits et du traitement peut s'avérer délicat. Il faut à la fois connaitre la biologie des termites et les matériaux de construction des bâtiments. Préférez faire appel à un professionnel dont l'action sera plus efficace et plus sécurisée que toute autre solution.

Consultez notre annuaire de professionnels spécialisés dans la lutte contre les termites, selon votre région d'habitation. Vous trouverez également un annuaire de professionnels agréés pour les diagnostics immobiliers.

Prévention

A l'extérieur : vérifiez les vieilles planches, souches mortes, tas de bois. Protégez votre bois de chauffage du sol, protégez le de la pluie. Si vous habitez près d'une forêt, ne récupérez pas le bois mort, il est la plupart du temps infesté. Arrachez les souches mortes, brûlez les bois infestés, évitez les pics de clôture en bois, coupez les parties mortes de vos arbres, évitez les maisons de jardin en bois, jardinières en bois, limitez le lierre sur les murs.

A l'intérieur : sur les sols en terre battue, regardez sur les planches ou amas de bois, évitez les cartons, surtout si le sol montre de l'humidité. Vérifiez en outre les montants d'huisserie, les cloisons en bois, les plinthes, parquets, pieds de meubles en bois, boiseries diverses N'accumulez pas de vieux cartons, livres, linges notamment dans les caves.

Surveillez les galeries construites sur les murs, réparez les fuites éventuelles, les infiltrations, les joints de canalisations qui ne sont plus étanches.

Attention à ne pas trop entreposer de matériel à l'humidité ; c'est un risque d'invasion car cela offre de la nourriture aux termites.

 

La lutte contre les insectes xylophages est permanente,elle précède la construction même de votre habitation et est très réglementée.

 

Traitement des bois avant construction 

La barrière physico- chimique : Un film insecticide est déposé sur le sol des fondations avant coulage de la dalle pour isoler la maison du sol. Cette méthode présente l'avantage de ne pas éparpiller et propager des substances chimiques dans les sols environnants.

Une fois la maison construite, habitée, il faut traiter les bois et les surfaces dans le but d'empêcher une éventuelle invasion. Le procédé est assez proche du traitement curatif, mais il insiste sur les sous-sols, caves, rez-de-chaussée.

 

Malheureusement, votre habitation est infestée ? Voici comment gagner la guerre contre les termites et autres xylophages.

 

Le traitement curatif, se décompose en plusieurs étapes.

D'abord le sondage pour déterminer les zones infestées et leur superficie. Puis c'est le bûchage des bois attaqués, dans le but de supprimer les parties qui ne résistent plus et qui sont vermoulues. Cette étape facilite la future infiltration d'insecticide. Ensuite, il faut procéder au brossage, dépoussiérage afin d'expulser la vermoulure qui serait encore dans les galeries creusées par les xylophages et qui ont été découvertes à l'étape du buchage.

Vient alors le temps du traitement, deux techniques sont actuellement utilisées.

Le traitement chimique:

Tous les sols sont isolés par des barrières chimiques, ainsi que les murs et toutes les pièces en bois en contact avec le sol. Pour une efficacité maximale, l'opération devra être répétée à chaque étage du bâtiment. Les bois sont percés et traités par injection sous pression que l'on complètera par un traitement appliqué sur toutes les surfaces accessibles pour éviter le retour des insectes.

 La technique piège-appât :

Des pièges disposant d'appâts, mélangeant un insecticide et des aliments appréciés des termites. Ils sont alors déposés sur les lieux  de passage des termites. Les ouvriers seront éliminés peu à peu, mettant en péril l'équilibre de la colonie qui finira par disparaître. Cette technique permet à la fois de lutter contre la colonie présente et de contrôler régulièrement l'apparition d'une nouvelle invasion. Nous attirons votre attention sur le fait que si ce traitement est efficace en cas d'invasion, en revanche il ne prévient pas contre une attaque ultérieure.

Il existe une troisième technique, la barrière physique, mais celle-ci est encore peu répandue et pas normalisée en France. Elle est surtout utilisée en Australie, pays de son origine et dans lequel elle est exploitée depuis une quinzaine d'années. Elle consiste à faire barrière au niveau du sol à l'aide de matériaux en acier ou de roches volcaniques.

Certification CTB-A + 

Les professionnels détenteurs de ce label offrent une garantie de 10 ans sur les traitements qu'ils proposent. Si dans ce laps de temps, vous êtes de nouveau victime des xylophages, alors le professionnel s'engage à revenir pour appliquer un nouveau traitement et ce, sans frais.

Afin d'éviter d'être à la fois victime des xylophages et de professionnels malveillants, nous vous conseillons de demander  la copie du certificat de qualité CTB-A+ si vous devez faire réaliser un traitement à votre domicile.

 

La certification CTB-A +  implique qualité et exigence de la part du professionnel.

 

Le professionnel s'engage à fournir à son client la copie du certificat CTB-A+, à lui expliquer la loi termites, ainsi que les modalités du traitement qu'il va appliquer pour le traitement. Il doit en outre fournir un devis détaillé et complet conformément aux exigences du CTB-A+. Ce devis doit être le reflet exact de l'intervention qu'il décrit et pour laquelle le client a donné son accord. L'intervention doit être faite dans le délai noté sur le devis, si un retard survient, le client doit être informé de celui-ci.

Le professionnel certifié se doit de faire les travaux curatifs dans des conditions de sécurité conformes à la réglementation, et de pourvoir à la formation nécessaire afin d'avoir des techniciens expérimentés dans le traitement des bois et autres matériaux, selon les référentiels du CTB-A+.

Afin de garantir l'efficacité de son traitement, le professionnel s'engage à utiliser des produits certifiés CTB-P+ ou équivalents, de bien mentionner à son client les parties dégradées réclamant un traitement, de lui expliquer les bonnes conditions sanitaires pour éviter une ré-infestation et enfin de faire intervenir un professionnel du bâtiment pour identifier les pièces qu'il faudrait éventuellement remplacer.

Après traitement, le professionnel doit mentionner la durée de son engagement de ré-intervention en cas de nouvelle invasion. Dans le cas du piégeage, le professionnel doit assurer un suivi durant 5 années. Et enfin il doit conserver le dossier du client durant toute la durée couverte par la garantie du traitement.

Sachez que tous les professionnels certifiés CTB-A+ sont régulièrement contrôlés par des inspecteurs techniques et qu'ils font l'objet d’un suivi annuel confirmant le bon respect de la charte. En cas de non-respect, des sanctions peuvent être prises.